Assurance vie

 

L’assurance vie est le 1er moyen d’épargne en France.

 

  • Assurance-vie : les grands principes

Il existe deux grandes catégories d'assurances-vie, l'assurance en cas de vie et l'assurance en cas de décès. 

Les deux types d'assurance-vie garantissent le versement d'un capital ou d'une rente au bénéficiaire désigné dans le contrat, au terme du contrat dans le premier cas, au décès de l'assuré dans le second.
 
L'assurance en cas de décès constitue une garantie pour les proches de l'assuré, alors que l'assurance en cas de vie est davantage utilisée comme placement, l'assuré pouvant être lui-même le bénéficiaire du contrat.
 
De nombreuses formules d'assurance-vie sont proposées selon la durée choisie et les options de sortie (versement d'une rente ou d'un capital). Les risques encourus par l'assuré varient également selon le support choisi : les contrats souscrits en euros bénéficient d'un capital garanti, alors que le capital des contrats en unité de compte ou en action varie en fonction des marchés.
 
Au delà de l’aspect « épargne », l’assurance vie a bien d’autres avantages…
Elle peut également vous permettre de transmettre votre patrimoine, hors frais de succession (versement avant 70 ans), de protéger votre époux(se)ou toute autre personne de votre choix, mais aussi de profiter en tant que résident en Nouvelle-Calédonie de la déductibilité fiscale jusqu’à 275 000 XPF(de vos revenus).
 
Pour ce faire, CAC PACIFIQUE FINANCE a choisi de travailler avec différents partenaires, notamment au Luxembourg, où le Grand Duché propose des solutions d’investissements souples, et pratique la neutralité fiscale. De plus, les règles de protection de l’épargnant sont parmi les plus élevées d’Europe. 
 
 

Comparaison entre les contrats français et luxembourgeois  

 

 

FRANCE 

 

LUXEMBOURG 

Droit du contrat 

 

Droit français

 

Droit luxembourgeois et celui du pays de résidence du souscripteur 
Devis du contrat 

 

Euro uniquement 

 

Euro, dollar, livre sterling, yen... 
Support d'investissement 

 

Fonds externes, les titres vifs sont rarement admis 

Fonds externes. Fonds internes collectifs ou dédiés. Titres vifs cotés ou non cotés
Versement sur le contrat

 

En Euro uniquement

Plusieurs devises admissibles et également en titres vifs
Sécurité des capitaux

 

Limiter à 70 000 €

illimitée
Fiscalité applicable

 

Loi française

Loi du pays de résidence du souscripteur (*)

(*) En Nouvelle-Calédonie, nous avons la chance de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.