+687 27 84 00

+687 27 84 01

Le prix du timbre va bondir en 2018

Posté le : 16/10/2017

En 2014, l’Arcep, seule habilité à fixer les augmentations de tarifs, avait autorisé des hausses annuelles de 3,5% en plus de l'inflation pour la période 2015-2018. Après une forte augmentation en 2015 (+15% pour une lettre prioritaire), puis deux autres plus modérées en 2016 et 2017, La Poste avait quasiment épuisé cette enveloppe. Selon le journal Les Echos, la nouvelle autorisation de l’Arcep est liée à l’adoption d’une nouvelle «règle de comptabilité réglementaire» qui permet d’effacer cette enveloppe et de pratiquer une hausse plus importante que celle prévue dans le modèle précédent. Confrontée à la baisse du volume de courrier traité (-6% par an environ), la Poste peine à maintenir ses marges. Les augmentations du prix du timbre permettent de compenser en partie les pertes.